Telecharger Visionner Détective Conan VF DDL Streaming | Univers-Anime

Détective Conan VF

Synopsis:

Shinichi Kudô est élève en première au lycée Teitan (jeu de mot avec le mot japonais utilisé pour dire détective : Tantei). Pour avoir résolu plusieurs enquêtes difficiles, il est considéré par beaucoup comme l’aide la plus précieuse que la police japonaise pouvait espérer. Un jour, lors d’une sortie avec son amie d’enfance Ran Mouri dans un parc d’attractions, et après avoir résolu une affaire de meurtre, il remarqua le comportement étrange d’hommes vêtus de noir qui se trouvaient précédemment sur les lieux du crime résolu. Par curiosité et intuition, Shinichi les suivit et comprit que c’étaient des maîtres chanteurs. Ces hommes, ayant découvert Shinichi, lui ont fait faire boire un poison expérimental pour le faire taire. L’effet est inattendu : son corps rajeunit, mais ses facultés de détective restent inchangées. (Plus tard, Shinichi remarquera qu’il y a 1 chance sur 10 de rajeunir, autrement c’est la mort.) Shinichi, aidé par son voisin le Professeur Agasa (Agasa Hakase dans la version japonaise), inventeur génial et farfelu, décide de partir à la recherche de l’organisation secrète dont il a été victime. Shinichi cache sa véritable identité sous le pseudonyme de Conan Edogawa (de Sir Arthur Conan Doyle et d’Edogawa Ranpo), et se réfugie chez Ran, dont le père encore peu connu, Kogoro Mouri, s’est mis à son compte en tant que détective privé après avoir quitté la police. Shinichi trouve vraiment injuste le fait que, adulte, tout le monde l’écoutait, et que enfant, on ne lui accorde aucun moment ou il puisse résoudre une affaire. Il résout les affaires bien plus vite que le père de Ran, mais il est obligé d’attendre le bon moment pour faire en sorte que Mouri comprenne son « point de vue » sans attirer l’attention sur lui.

You can leave a response, or trackback from your own site.

Laisser un commentaire !

Powered by WordPress | Designed by: Best Free WordPress Themes | Thanks to Free WP Themes, wordpress themes 2011 and